Ce matin, comme à chaque fois, notre cuistot Jackson nous fait à manger pour 10, heu... Jackson, on est que 2!
On part en direction du parc Serengeti à 300 km de distance, donc temps prévu, 7h....sur le chemin on croise des girafes et des zèbres qui migrent vers le lac Manyara, vraiment pas besoin d'aller dans les réserves!
Après une heure de route nous comprenons mieux pourquoi il faut autant de temps, un tiers de route goudronnee seulement puis, la piste, une route cabossée de partout à vous fendre le coccyx, puis un chemin de terre rouge avec une pente impressionnante melangé a de la boue et, pour finir une brume à couper au couteau! Sur le bas coté, un bus est echoué dans le fosse avec une vingtaine de personnes autour essayant de le sortir de là, puis 5 mètres plus loin, un gros camion de travaux est enlisé et nous zigzagons entre les obstacles en 4x4...
Nous nous arrêtons le midi aux gorges d'Odulvai souvent considérées comme le berceau de l'humanité, notamment parce des traces de pas d'hommes de néandertal (orthographe???) y on été retrouvées, ainsi que beaucoup de temoignages de l'évolution de l'homme, même que nous petits francais, c'est de là qu'on vient et, comme dit notre guide, nous ne sommes blancs que par accident!
En début d'aprés-midi, nous rentrons dans le parc de Serengeti ou des paysages magnifiques et changeant toutes les demi-heures nous attendent. Un regroupement de 5 ou 6 4x4 attire notre œil: un groupe de lionnes et de lionceaux nullement effarouchés se prélassent prés d'une mare. Sous le crépitement de nos appareils photo, ils se dorent au soleil, se cajolent et s'amusent. Puis nous croisont des hippopotames ou seul le haut du dos et la tête dépasse de l'eau. Des pélicans, des hyennes, des topis (famille des antilopes), des gazèles nous font aussi l'honneur de leur présence.
Ce soir nous dormons dans notre mini tente qu'on commence à apprivoiser en plein milieu de la réserve, pourvu qu'un lion ne nous trouve pas à son gout!