Encore une bonne balade aujoud'hui! Le quartier de La Boca est un savant mélange de la Goutte d'Or et de Montmartre, on y traverse en premier lieu de grande rues aux bâtiments insalubres (un peu coupe gorge le soir...) dont certains seraient de toute beauté si on leur mettait un coup de peinture! On arrive ensuite le long d'un port un peu désafecté avec ses bâteaux rouillés qui n'ont pas dû prendre la mer depuis très longtemps...Et enfin, nous voilà dans ce qui fait l'âme de La Boca, quelques ruelles faites de maisons peintes de toutes les couleurs, et à leurs balcons, des personnages grandeur nature en papier mâché. Partout, des marchands de tableaux, d'oeuvres d'art ou de souvenirs, des restaurants, et des danseurs de tango qui pour quelques pesos se font prendre en photo avec le balaud qui passe mais ne danse pas beaucoup, et enfin, des touristes à plus savoir quoi en faire (10 au métres carré minimum!). On se réfugie donc dans un petit café miraculeusement vide, et goûtons le Maté, sorte d'infusion et boisson nationnale aux pouvoirs énergisants (fait passer le mal de tête, le mal de ventre, rammène l'amour perdu et fait gagner au loto!). En fin d'aprés midi, on se boit une petite bière (1 litre minimum!) à une terrasse sur un carrefour. Les argentins ont le sens du spectacle car nous assistons à un beau carambolage entre 2 voitures avec perte de parchoc, qui finit en tête-à-queue sur le talus... Plus de peur que de mal, ils repartiront visiblement indemnes...