C'est dimanche et c'est la journée des puces dans certaines rues de Buenos Aires et jusqu'à la place Dorrego. Des centaines de particuliers ou de professionnels vendent des choses moins utiles les unes que les autres mais souvent rigolotes et/ou traditionnelles. Il y a aussi des saltimbanques, chanteurs, marionettistes, danseurs de Tango, statues animées... Après un déjeuner dans une sorte de resto familial très mauvais (comme quoi il n'y a pas que de la bonne viande en Argentine), nous allons sur les quais des bassins de Puerto Madero prendre une petite glace (avec juste 20 minutes d'attente pour une avoir table au soleil...). Tous les immeubles y ont été ré-amménagés il y a peu de temps alors que c'était avant un quartier très mal famé, c'est tout beau et un fameux 3 mâts fait office de musée de la marine. Le soir, c'est la régalade, nous allons dans un bon resto où la viande est d'une tendresse hallucinante (le serveur découpe les steaks de la table d'à côté avec une cuillère!) et on ressort de là pleins comme des outres (il faut dire aussi que la rentabilité est reine et que le repas a été expedié en un peu plus d'une heure) mais si on ne trouve pas mieux, on y retourne après-demain!