Pas de bol aujourd'hui, (enfin si quand même). On a voulu aller au zoo (bah oui, les bestioles on y prend goût) mais après un petit moment d'attente devant les grilles fermées, un gardien nous fait signe que ce n'était pas ouvert, pourtant, aucune pancarte ou écriteau pour l'expliquer... Nous partons donc explorer le jardin botanique sous le cagnard hivernal de Buenos Aires (un petit 26 degrés, facile) mais lui aussi est fermé, sans plus d'explication... On se dirige alors vers l'immense parc de Palermo et, en cours de route, nous tombons sur une énorme manifestation (ou rassemblement on ne sais pas trop). Il y avait là des milliers de gens avec tous des drapeaux argentin, et un orateur surexcité qui criait plutôt qu'il ne parlait pour chauffer la foule en délire! C'était assez impressionnant et l'évènement semblait être diffusé sur toutes les télés que l'on a croisé ensuite, peut-être que la révolution est en marche! En attendant, c'est toujours aussi frustrant de ne pas comprendre l'espagnol et de pas vraiment savoir ce qu'il bien pouvait se passer... Ensuite nous avons visité un petit jardin japonais offert par le Japon à l'Argentine en remerciement de leur bon accueil des premiers immigrants. C'était bien joli et on en a profité pour faire la pause glaces! Sur le chemin du retour on a cherché une poste désespérément et sans résultat (nos pauvres pieds ne s'en remettent pas encore )...affaire à suivre...