Le réveil est un peu dur... Malgrès le confort du bus super luxe, on a eu un vieux gros qui, à partir de 22h s'est mis à ronfler comme un buldozer puis, à 7h du matin, a commencé à passer des coups de fil...on s'est bien renseignés, la lapidation n'est pas légale en Argentine! Une fois réveillés on a pu profiter des paysages magnifiques, de grandes étendues de forêt et de champs, sur fond de terre rouge. La veille, de nuit, on avait vu sur plusieurs kilomètres au bord de la route des feu de broussaille. C'était bien beau même si on ne sait pas si c'étaient des incendies volontaires ou non, c'est en tout cas ce qu'il semblait... Une fois arrivés à Iguazu, on a un peu tourné en rond et on a fini par trouver le bus local qui nous a emmenés à notre auberge... Elle fait partie d'une chaine qui s'auto définit comme "le Club Med des auberges de jeunesse", un peu l'usine mais assez confort et il y a une piscine, pour le prix c'est plutôt pas mal. Le soir on est allés en ville pour manger et on nous a servi des brochettes de bœuf (toujours très bon) géantes, le serveur nous les a ammenées sur un pic (plutôt un sabre vu la longueur) d'un mètre de long...miam! En rentrant nous avons trouvé une cinquantaine d'anglais ou au moins d'anglophones qui faisaient des jeux à boire. Chouette, on va passer une bonne nuit!!!