Avant de quitter définitivement Salta (si si!) Patricia, qui nous avait aidé pour le médecin, devait venir nous faire un dernier au revoir à la gare routière, mais on partait à 15h10 et elle finissait à 15h, on a dû se louper de peu...
Nous partons donc en direction de Buenos Aires pour un trajet d'une durée théorique de 19h...
Après 2 films et un (mauvais) repas, le temps passe et nous commençons à tranquillement nous endormir. Sur les coups de 3h du matin, Christophe sent quelqu'un au dessus de lui et pense d'abord que c'est Marie qui va aux toilettes. 2 minutes plus tard, il se retourne et voit Marie complètement endormie...Pris d'un gros doute il la réveille pour qu'elle vérifie le contenu de son sac...Il manque le mp3 et le pocket pc. Christophe vérifie alors le sien, il manque également le mp3 et le smartphone... grosse panique, on regarde autour de nous, on retrouve un cache du pocket pc... On prévient alors le stewart du bus qui cherche avec nous, ne trouve rien, appelle la police et arrête le Bus. La personne juste derrière nous fait mine de se réveiller, nous interroge en espagnol, se léve et va aux toillettes... Oh miracle, sur son siége on voit le mp3 de Marie... Le mec en sortant des toillettes nie complètement et monte sur ses grands chevaux, s'énèrve, "j'ai un métier, j'ai payé 230 pesos le bus, appelez la police et c'est moi qui porte plainte, blablabla...." (plus tard, on retrouvera aussi un casque audio dans son pull enroulé) En fouillant on retrouve dans le compartiments a glace le pocket pc de Marie mais rien d'autre. On le soupçonne d'avoir jeté le reste dans les toilettes. Un bon moment plus tard la police arrive et commence à nous demander ce qu'il s'est passé. Heureusement une espagnole très sympa qui parle français nous sert d'interprète. Le bus va alors jusqu'au commissariat pour une fouille complète. En vidant la cuve des toilettes nous ne retrouvons que des cartouches mémoire... Ce con de mec a jeté par la fenêtre le mp3 et smartphone de christophe (qui est vert...).
Les policiers nous demandent si on veut porter plainte mais cette procédure est très longue avec appel du consulat français etc... En plus du fait que ça ne sert de toute façon à rien, nous louperions l'avion (déja chèrement payé...), nous préferons donc en rester là et les policiers trouvent un autre prétexte pour garder le mec en préventive, état d'ivresse! (ce qui de toute façon était vrai) C'est aussi pour que la companie du bus et les chauffeurs et stewart n'aient pas de problémes comme le gars continue de menacer de porter plainte (les emplois sont très précaires en Argentine et ça a valu une belle enguelade entre l'un des chauffeurs, qui voulait le garder, et le stewart qui refusait). Après 3h30 d'arrêt dans le bled paumé nous repartons enfin, sans le mec, qui est sans doute en cellule.
On essaye de donner un petit quelque chose au stewart qui a été très gentil (et a mis les mains au fond de la cuvette des toilettes!) mais celui ci refuse obstinément... On est quand même super génés d'avoir fait tout ce barouf, d'avoir retardé tout le monde, et de les avoir empêchés de dormir...
On pensait passer la journée à Buenos Aires mais, avec le retard, on a à peine le temps de manger avant de repartir vers l'aéroport ...
Il est plus de minuit (heure locale soit 2h du mat' heure argentine) quand on arrive enfin à Lima, bien contents de trouver un lit après 36h de voyage!