Le service des Bus péruvien est précis... à plus ou moins 2h. C'est donc avec plus d'1h de retard que nous montons dans le bus "Royal Class" mais qui n'en a que le nom... Nous nous entassons les uns sur les autres dans des siéges inclinables qui se couchent littéralement sur le passager suivant, tout ça dans une propreté très relative et une chaleur infernale, ce qui facilite bien les odeurs!
Là commencent 10h de calvaire sur les routes de montagne, à serrer les fesses dés que le bus freine, vire un peu fort ou dépasse un camion tortue... bref on n'a pas trop bien dormi! Quand le jour pointe enfin son nez, on peut admirer le paysage désertique et ses dunes de sables, la mer et ses plages de sable noir, les montagnes rocheuses et arides, les oasis des plateaux avec leurs cultures verdoyantes, les sommets des montagnes enneigées, il n'y a pas a dire, c'est foutrement joli!
Nous arrivons enfin à Arequipa vers 10h30 (avec 2h30 de retard), et un taxi nous emmène à notre auberge où nous sommes agréablement surpris: la chambre est très confortable et il y a un joli jardin où sont installés des  tables et des fauteuils. Nous allons ensuite nous ballader en ville, les  immeubles sont assez beaux et la "Plaza de Arma" (place principale de toutes les villes de Pérou) est magnifique, entourée de palmiers avec une grande fontaine centrale, c'est bien sympa. Souvent, on croise des personnes agées en habits traditionnels très colorés et des touristes sans scrupule les prennent en photo à 1 métre  comme des bêtes curieuse... on leur collerait bien une baffe...
Le soir nous mangeons sur une terrasse qui domine la place, c'est beauuuu!
Après avoir donné rendez-vous le lendemain à Marie et Mélanie rencontrées à Pisco quelques jours auparavant, nous rentrons nous légumer devant la télé aux 100 chaines (on ne savait même plus trop à quoi ressemblait une télé!) et faire une bonne grosse nuit!

ps: Les photos sont dans l'album (o)-Pérou, Aréquipa