La Nuit fut courte et un peu dure... Le premier trajet durait 6h et c'est pas facile de dormir dans un avion. ?notre premiére escale, Houston au Texas, c'est un beau bordel pour passer les 1500 controles (vive les Etats-Unis!) car notre prochain vol est a peine 1h20 plus tard et, avec un douanier qui a 2 enclumes ?la place des mains, c'est pas gagné En plus il faut récupérer nos bagages pour qu'ils soient "screenés" puis les remettre sur un tapis roulant... Pfff, c'est la course mais on aura tout de meme notre vol pour Los Angeles.
Une fois arrivée a 'LA', on a la bonne surprise de pouvoir sortir de l'aéroport sans probléme parce qu'on arrive d'un vol domestique et que tous les controles sont passés... En effet, on a 9h d'attente avant le prochain vol et, avec les superbes lois américaines, on n'était pas surs de ne pas devoir rester en transit!
On aura en plus la chance de pouvoir enregistrer tout de suite nos bagages et on en profite donc pour sauter dans un taxi et aller a la plage la plus proche, Santa Monica (heu Msieur le taxi "ricain",  avec un tarif péruvien et ce que ca nous a couté? on aurait pu faire Paris-Moscou!). Quand il réalise qu'on est francais, le chauffeur nous dit etre le cousin de Charles Aznavour (il est effectivement type Armenien), dingue!
La route nous rappelle des souvenirs d'il y a 2 ans, quand on avait fait un petit tour dans l'ouest américain...
Sur la plage, il y a toujours une féte foraine permanante, on décide de se faire un tour de grande roue pour admirer le paysage, trop cool! Ensuite, on va sur la plage ou on enléve immédiatement nos chaussures mais le sable est si chaud qu'on les remet tout de suite! Marie se baigne dans la mer qui est super bonne (Christophe n'a pas son maillot de bains alors il se contentera de tremper les pieds...) et on passe finalement une trée bonne journée d'attente, sous le soleil de plomb de Los Angeles.
On reprend l'avion vers Papeete (ultime étape avant Auckland) pour 8h30 de vol, heureusement on pourra avoir une place "exit" qui laisse plus de place pour les jambes, donc plus de confort. Aprés ca, plus que 2h de transit et 6h d'avion et on arrive enfin a Auckland! Encore une nuit difficile mais ca vaut le coup, on ne fait finalement qu'autour de 38h de voyage mais avec un décalage de 17h (en plus) par rapport au Pérou, on perd une journée et on est déja le 29!