Toujours un réveil matinal, rien d'étonnant hier on est tombé à 21h30! Après le petit déj', la (douloureuse) question de l'embourbage se pose car on a beau pousser, caler des bouts de bois sous les roues, rien n'y fait! On fait appel à notre voisin qui nous aide d'abord manuellement puis finira par accrocher notre camping car à son 4x4 pour le tracter... Heureusement qu'il était équipé! On repart en direction de "Cape Reinga" l'extrémité nord de la Nouvelle-Zélande. La route est toujours aussi belle, les 20 derniers kilomètres ne sont pas goudronnés mais, par rapport à certaines routes péruviennes, ça reste de la bonne piste... En arrivant au bout de la pointe, un spectacle incroyable nous attend, du haut de la falaise où trône un phare, nous pouvons admirer la rencontre de l'océan Pacifique et de la mer de Tasmani, dément! De drôles de courants se forment, créant des vagues triangulaires... La culture Maori attache une grande importance à ce lieu censé être le point de départ des âmes de leur morts vers l'autre monde. Nous repartons dans l'autre sens pour rejoindre l'extrémité sud de la "90 miles beach", immense plage où les véhicules sont autorisés à circuler (sauf les véhicules de location, mais comme on s'embourbe tous les 100 métres...!). Arrivés à Ahipari, Christophe loue un quad pour 2h et va longer la mer et s'amuser comme un petit fou, sur le chemin il croisera même des otaries! C'est vraiment un moment rare et magique (même si il s'embourbera encore une fois... Faut dire qu'un quad c'est beaucoup moins lourd qu'un camping car!), la plage est vraiment très belle. Il faut passer à marée basse, mais des flaques d'eau coincées dans les roches subsistent, c'est rigolo! Le retour de la ballade se fera sous une pluie diluvienne. En revenant chez le loueur, Marie se laisse finalement tenter par un petit tour de quad, nous repartirons donc tous les deux pour 1h à l'attaque des belles plages et, s'il vous plait, sous le soleil! Pour finir cette belle après-midi nous repartons, toujours vers le sud, pour Kohukohu afin de nous rapprocher du ferry qu'on prendra demain. Nous nous arrêtons le soir au bord de la rivière pour y passer la nuit et, après cette bonne journée, c'est pas encore ce soir qu'on fera de vieux os!

quadquad2