Nous repartons de notre camping (aprés le rasage de Christophe, si si je vous jure!) pour rejoindre les "Hamilton gardens", immense parc où différentes sortes de jardins se côtoient. On commence par visiter des jardins potagers et aromatiques, puis on passe dans un jardin bio conçut pour nourrir une famille de 2 adultes et 2 enfants. Enfin, on arrive dans les "paradise gardens", des jardins imaginés selon plusieurs influences: italien du 16ème sciècle avec fontaines et orangers, américain moderne avec une peinture de Maryline Monroe qui trône devant des chaises longues stylisées, Indien avec un beau palais tout blanc et des carrés de fleurs colorées, japonais avec le fameux "jardin zen" de pierres et un joli étang, Chinois avec des ponts, des arbustes de fleurs roses et de petites colines... C'est vraiment beau.
Nous nous rendons ensuite en ville à la recherche d'un "Burger fuel" dont on nous a beaucoup venté les merites. Ne trouvant toujours pas (on a regardé dans toutes les agglomérations traversées depuis notre arrivée en Nouvelle-Zélande), nous nous rabattons sur un petit resto en terrasse dont la carte nous semble sympa. Après le repas, nous continuons notre chemin sur environ 53 mètres et, il est là, enfin, le fameux "Burger fuel"! Grrrriiii, life is a bitch!!!
Après une courte balade dans Hamilton, on repart vers les "Waitomo caves". On a de la chance, quand on arrive la dernière visite commence dans 2 minutes! La guide nous emmène et nous entrons dans une cave naturelle où des stalagmites et des stalagtites emplissent l'espace, c'est super beau. Comme nous ne sommes pas beaucoup, nous allons dans une salle qui normalement n'est pas ouverte au public et on y découvre une sculpture naturelle et grandiose de 3 mètres sur 2, faite de calcaire et dont les parois sont lisses et d'un blanc immaculé, c'est magnifique! Pour le clou du spectacle,  nous montons dans un bateau que la guide déplace en tirant sur des cordes (l'effet de flottement dans le silence total est assez étonnant), et nous voguons sur la rivière souterraine, uniquement éclairés par des milliers de vers luisants qui tapissent le plafond, c'est tout simplement féérique! Ça fait un peu comme si le ciel avait multiplié par mille toutes ses étoiles...
On resort de la grotte par un petit tunnel qui mène au dehors, un peu éblouis et totalement sous le charme avec le sourire aux lévres...
On fait demi tour pour refaire le plein du camping car, c'est que ça mange ces bêtes là! Ensuite, on se dirige vers les chutes de Marokopa à la recherche d'un endroit pour passer la nuit. La route est très étroite et très sinueuse (limitée à 100km/h mais impossible de dépasser le 50...), et les aires de pique-nique que nous croisons sont déjà prises par d'autres camping cars (ah ces touristes). On trouve finalement une place juste à côté des chutes d'eau, demain matin on n'aura qu'à sortir du camion pour y être!!!