Hier, on a quitté Guillaume à Bangkok, en plein milieu des cérémonies autour de la crémation de la sœur du roi, morte il y a quelques mois. La rue était bondée et les thailandais étaient tous vétus de robes et de costumes noirs, c'est impressionnant un pays en deuil. La veille, on avait craint de ne pas pouvoir sortir de la ville parce qu'on nous avait dit que toutes les routes seraient bloquées pour l'occasion, mais on a eu aucune difficulté pour trouver un taxi et rejoindre l'aéroport. Résultat, on a pu y passer plusieurs heures avec Morgane et Manu avant de prendre nos avions respectifs. Après un peu plus de 4h de vol, on est arrivés à Delhi où le chauffeur de notre guesthouse nous attendait avec son minibus tout pourri (l'avantage c'est qu'il ne pouvait pas foncer comme tous les autres dingues qu'on a croisé en chemin!). Sur une des voies de "l'autoroute" qu'on empreinte, on croise un groupe d'indiens qui jouent de la musique et font la fête... pourquoi pas!
En arrivant à destination, on ne peut pas s'empécher de remarquer l'état délabré et sale de la rue. En entrant dans notre chambre, ce n'est pas beaucoup mieux, bien qu'elle ait été refaite et repeinte récemment (ça pue la peinture) elle n'est quand même pas bien propre, notamment les draps qui sont carrément cracra, on passe donc la nuit dans nos "sacs à viande".
Aujourd'hui, après une grasse mat' entrecoupée par des éclats sonores tels que des bruits de sonnettes, des gens qui parlent fort et de la musique, on sort dans la rue en direction de la gare. On est assaillis par les odeurs, les couleurs, les centaines de personnes qui circulent autour de nous et/ou qui nous solicitent pour une raison ou une autre, les motos, pousse-pousses et véhicules de toutes sortes qui déboulent de partout en klaxonnant et la saleté, il faut bien le dire, c'est un peut trash au début. Finalement, on arrive tant bien que mal à la gare où on veut réserver des billets de train pour Agra, la ville du Taj Mahal. Après quelques hésitations, on trouve le guichet pour touristes (sinon c'est la queue pressés comme des citrons pour les billets de dernière classe), et on met un peu de temps à comprendre comment ça marche (il faut d'abord trouver son train puis remplir un formulaire avec nom, prénom, âge, n° du train, etc...). On achète aussi l'almanach qui regroupe tous les trains d'Inde pour préparer la suite de notre voyage, en effet c'est un peu contraignant mais on a découvert que si on veut des places (à plus forte raison dans la classe choisie), il faut s'y prendre à l'avance... En sortant, la gare est toujours saturée de monde mais bizarrement, on se sent moins agressés sur le chemin du retour par le bain de foule obligatoire... On commence doucement à s'habituer à la vie grouillante de l'Inde .
Après une pause internet, on repart en balade à la découverte de cette ville pleine de vie qu'est Delhi, et on visite les "Champs Élysées" du coin, Connaught place, où on trouve des boutiques et des restos chics et où se retrouvent les indiens plus aisés.  C'est bien différent de notre quartier routard, "Main Bazar". Pendant cette journée, on en a pris plein les yeux, les oreilles et le nez, mais on commence déjà à aimer!