La matinée, on l'a passée à annuler et à changer les billets de trains qu'on avait déjà pris, parce qu'on a decidé d'agrandir notre périple et de pousser jusqu'à Bénarés, même si ça nous oblige à traverser le pays, ou presque. Après quelques aller-retours entre la gare et l'hôtel, on sort victorieux de cette épreuve. Le midi, on part donc l'esprit tranquille vers la forteresse d'Amber, située à quelques kilomètres de Jaipur. Le conducteur du rickshaw, un peu pénible, essaie avec insistance de nous caser des visites de magasins... On tient bon! Au bout d'une bonne demi-heure de trajet, on arrive devant un immense fort, entouré par 9km de muraille, c'est impressionnant! On passe d'abord par de magnifiques jardins, avant de grimper la petite colline sur laquelle est perché le palace. On avait la possibilité de le faire à dos d'éléphant, mais les bêtes sont assez mal traitées et de toute façon, on a déjà donné (nos fesses aussi). Pour entrer dans l'enceinte du palais, on traverse un magnifique porche fleuri avec des portes en cuivres et on arrive dans le jardin des femmes. C'est depuis le sommet de ce porche que les quelques 300 concubines du Maharadja lui jetaient des fleurs quand il rentrait à la maison... Les murs et les plafonds sont richement décorés, notamment le hall des audiences privées (toujours ouvert aux 4 vents), orné de milliers de petits miroirs. Dans la chambre des moussons, on découvre également l'un des premiers systèmes de climatisation, ingénieusement installé grâce à des panneaux de marbres ajourés que l'on humidifiait et dans lesquels passait de l'air. Des couloirs et des passages secrets mènent aux appartements des 12 favorites, et on passe par des dizaines de pièces et de patios de toutes tailles, c'est un vrai plaisir de se perdre dans cet immense dédale. En 2 heures de visite, on ne passe pas une seule fois par le même endroit. En sortant tout émerveillés de cet incroyable palais, on croise un charmeur de serpent et son cobra qui se dandine au rythme de la flûte, magique! Pour repartir, on descend la colline par le versant opposé qui nous mène à l'ancienne cité. On passe devant quelques sangliers qui se régalent d'un tas d'ordures, puis on arrive au temple de Shiromani. En haut d'un escalier, 2 beaux éléphants et une majestueuse arche sculptée en marbre blanc marquent l'entrée. A l'intérieur, on est acceuillis par un monsieur qui, très gentillement, nous donne des explications sur les statues et les sculptures qu'on voit, et qui nous ouvre des portes pour nous montrer tous les trésors cachés de l'endroit (dommage qu'on n'ai compris que la moitié). Bizarrement, ce temple magnifique, (l'un des plus beau qu'on ai vu au cours du voyage), n'est pas du tout fréquenté par les touristes... Tant mieux pour nous, on profite encore plus de cette merveille! On repart ensuite par de petites rues étroites pour rejoindre l'autre côté de la colline et notre pénible chauffeur! En chemin, on passe devant le floating palace, comme son nom l'indique un palais immergé dans le lac, avec le soleil qui descend, c'est une vision féérique.
Le soir, en faisant nos "devoirs", on rencontre 2 anglais qui commencent tout juste leur tour du monde, ils ont bien de la chance...