Hier, on a fait un petit détour par la poste pour envoyer un nouveau (et ultime?) colis de surplus en France, puis on est allés prendre le train Jaipur-Ajmer. On a pris la classe juste au-dessus des fois précédentes et notre wagon est presque vide, résultat on a chacun une couchette, c'est plutôt pas mal! (quoiqu'un peu frais avec la clim'...). Cette fois, le train n'est en retard que de 20 minutes au départ et d'1 heure à l'arrivée... Sur un trajet de 2h40! On arrive donc à Ajmer vers 18h et on saute dans un tuk-tuk pour aller jusqu'à la gare routière, à quelques kilomètres de là. En arrivant, coup de bol, le bus pour Pushkar est en train de partir et on a tout juste le temps de monter dedans, sans billet, pour s'entasser avec les autres et nos gros sacs. On avance tant bien que mal au milieu du couloir bondé et on parvient à se caser au fond du bus. À chaque bosse de la petite "route" de montagne que l'on empreinte, on a l'impression que toutes les vitres du bus vont tomber! Comme des gens montent régulièrement au cours du voyage, on finit avec les sacs sur les genoux, mais le contrôleur se faufile sans problème pour vérifier ou vendre des billets... On arrive enfin à Pushkar et on prend un nouveau tuk-tuk qui nous dépose devant l'hôtel. Ce minuscule village de 17 000 habitants (en Inde, une petite ville fait un million d'habitant), posé entre de petites montagnes et autour d'un lac sacré, est un ancien pèlerinage hippie des années 70. C'est aussi l'unique lieu au monde où on pratique le culte de  Brahma. De notre chambre, on a une très belle vue sur le lac et les ghats, mais l'endroit n'est pas très charmant (voire assez glauque) et complètement envailli par les moustiques.
Ce matin, on s'est levés une première fois à 6h30 pour assister au rituel des ablutions dans le lac. C'est bien joli au levé du soleil mais, bien qu'il fasse chaud dans la journée, c'est quand même l'hiver et, à cette heure là, on se les gèle! Du coup, ils ont bien du courage de se tremper dans l'eau... Briiiiii...
Comme on a profité du spectale depuis notre balcon, on va se recoucher dans notre lit qui est à 3 mètres, c'est pratique. On se lève une deuxième fois en milieu de matinée, et on part à la recherche d'un nouvel hôtel, plus sympa et moins bruyant (la nuit dernière on a eu droit, entre autre, à des mariages dans les rue voisines, à la musique à donf, et à des feux d'artifices...). On commence par des hôtels qu'on nous a recommandés mais le premier est plein et on ne trouve pas le deuxième... Finalement, on tombe sur une guesthouse au fond d'une allée dont les chambres s'organisent autour d'un joli jardin... C'est tout calme et on a une chambre charmante et très propre, une belle vue sur la verdure, le tout à moitié prix, bingo!
On passe ensuite la journée à se balader dans les rues pleines de marchands et d'animation, mais presque dépourvues de véhicules à moteur (ici il y a plus de vaches). On profite alors des couleurs, de la musique des orchestres ambulants, des terrasses où on boit du thé (pas d'alcool ici, c'est une ville sacrée), et du lac, c'est vraiment une ville sympa! Le seul problème c'est qu'il faut se retenir de tout acheter, ils vendent de bien jolies choses et tout fait envie...