Sur les coups de 9h nous nous rendons à l'agence où on a réservé une journée de rafting (merci Olivier G pour cette bonne idée). On nous ballade d'un guide à l'autre au pas de course pour finalement arriver au bus,  déjà plein comme un œuf. Nous faisons 2h de route sur des siéges de cul de jatte (même Marie n'a pas de place pour ses jambes), mais le paysage est très beau. Une fois sur le camp nous enfilons tout l'attirail très sexy du rafteur, combi, imper, gilet de sauvetage, casque et lunettes de soleil, la grande classe quoi! Un briefing commence alors en anglais ou en espagnol, c'est assez rassurant parce qu'on a vraiment le sentiment qu'ils savent de quoi ils parlent. 0n remonte dans le bus pour aller au point de départ et les équipes se forment, on tombera sur deux frêres américains plutôt sympas. On monte dans le raft et c'est la congélation instantanée des pieds, l'eau est tout simplement glacée!
Pendant presque 3h, nous naviguerons sur une rivière niveau 3, c'est à dire que ça bouge bien mais il n'y a pas de murs d'eau insurmontables! Un raft se retournera tout de même dans un rapide, on récupérera une de ses occupantes temporairement et une pagaie sera perdue mais il y aura eu plus de peur que de mal (et encore, on n'a pas l'impression qu'ils aient eu vraiment peur...). Dés qu'un raft en croise un autre, le grand jeu est de s'arroser au maximum, c'est vivifiant!
Il y a un passage qui ne peut pas se faire à plusieurs dans le bateau et nous descendrons donc à pieds sur une centaine de mètres... pieds nus c'est pas terrible!
Une fois de retour au camp, une bonne douche chaude nous attend ainsi qu'un sauna, c'est booooon!
L'agence nous avait parlé d'un pique-nique, mais ce sera un vrai repas avec une soupe chaude et du poulet avec de la salade et du riz cuisiné, à 15h30, ça fait trop de bien!
Après le trajet de retour en bus, nous nous retrouvons à notre auberge, fatigués mais bien contents de cette belle journée, encore une fois, c'était une super bonne idée!

SA550708

SA550709

SA550710