Il y a presque 15 jours, on est allés chercher nos petits vacanciers à l'aéroport. D'abord Guillaume en provenance d'Inde, puis les 3 retardataires qui arrivent de Paris, Morgane, Manu et Renaud (2 heures de retard, il faudra meubler en buvant des ptits coups!). Une fois les effusions des retrouvailles terminées, on rentre tous à Bangkok dans l'animation de la rue Khao San. On passera quelques jours dans la capitale en variant les plaisirs tels que les visites de différents temples (avec notamment un Bouddha d'or de 35m de long...), le palais du roi (magnifique, bien qu'un peu chargé...), les matchs de boxe thaï, les massages (thaï ou autre) et bien sûr, la bonne bouffe thaïlandaise!

Une fois rassasiés de l'énorme ville (bien poluée, il faut le dire), on prend un bus de nuit vers les iles paradisiaque du Golfe de Siam. Le trajet nous semble à tous très long, rapport au peu de confort du bus pourtant censé être "VIP". On arrive à 5h du mat' à l'embarcadère pour y assister au magnifique lever de soleil sur la mer. On prend ensuite un "speed boat" (qui n'en a que le nom...) et, 2 heures plus tard, on arrive enfin sur Koh Tao. On trouve une petite plage de sable blanc à l'écart du gros des touristes, et on s'installe dans des bungalows situés à environ 20 mètres de la mer bleue turquoise, le panard!

Cette fois-ci, les activités tournent autour de la baignade, des tours de l'île en mobilette ou en quad, d'un peu de kayak de mer, de barbecues de poissons, et bien sûr, d'apéros entre copains!

Malheureusement, après 2 jours, le temps change et se transforme en pluie tropicale... On décide donc de tenter notre chance sur l'île voisine de Koh Phangan. On y trouve des  bungalows encores plus charmants mais le temps est pire, en plus des sceaux d'eau sur la tête, il y a de grosses rafales de vent, c'est la tempête! On repart donc vers le continent et la traversée de plus de 3 heures est une véritable épreuve, la mer est démontée et le bateau semble faire des bonds de 10 mètres,  la moitié des passagers est malade et les matelots passent leur temps à distribuer des petits sacs, c'est l'hécatombe! Heureusement, nous on a eu la riche idée de prendre des cachets contre le mal de mer et on s'en sort plutôt bien...

On prend encore un bus (bien plus confortable celui là), et on s'arrête à Hua Hin, petite ville sans grand interrêt si ce n'est la mer, et une absence de pluie bienvenue!

On s'installe dans un hôtel en teck bien mignon mais à la déco très chargée (même les verres à pied et les lavabos sont en bois!).

Là, les activités alterneront entre les massages (encore...), la visite d'un temple envahi par les singes, celle d'un parc avec de beaux paysages mais peu d'animaux (ou alors bien planqués), et la dégustation d'énormes crevettes cuites au barbecue... On aura aussi la chance de tomber au moment de la fête des lumières, ce qui nous permettra d'assister à un beau défilé et de laver nos péchés en déposant dans la mer une offrande fleurie!

Aujourd'hui, on prend le train pour retourner à Bangkok où on passera la fin du séjour. Les wagons sont tout en bois et assez inconfortables mais ça a un certain charme et les paysages sont magnifiques. Ce soir, Renaud nous quitte pour continuer vers le nord où il en profitera notamment pour prendre quelques cours de cuisine. Dans 2 jours, Morgane et Manu retourneront à Paris et Guillaume fera une courte escale en Inde (comme nous mais dans une autre ville) avant, lui aussi, de rentrer en France.

On a été bien contents de pouvoir voyager avec les loulous et de découvrir avec eux le pays du sourire. on va bientôt entamer la dernière partie de notre voyage, ça passe vraiment super (trop) vite!

Marie & Christophe

mariechris

Des couleurs et des odeurs alléchantes, des paysages de toute beauté, une végétation luxuriante, le fameux sourire thai... Ajoutez à cela une bande de potes et de la bière qui coule à flots et ça vous donne des vacances réussies. Alors, ok, on a pris des sceaux d'eau sur la tete dans les iles. Mais vous en connaissez beaucoup des gens qui ont affronté la tempete tropicale dans le golfe de Siam ?

Renaud

renaud

Séjour très sympa malgré les quelques jours de pluie. On a survécu au voyage en bateau dans la tempete. Peu de plage, mais la campagne thaie vaut tout autant le détour. (la cuisine aussi !).

Guillaume

guillaume

Le sourire et la gentillesse thailandaise ne sont pas qu' une legende

En plus du plaisir de retrouver nos globe trotters preferés, ils nous ont permis de surpasser les jours de pluie au paradis

Manu

Manu

De la chaleur, des parfums, des couleurs, des sourires, des sawadikas,  du sable fin, une mer turquoise, des fruits divins, des uniformes de toutes sortes moulants à souhait, de très jolis enfants, des paysages verdoyants, des massages qui durent des heures, des visages toujours souriants, le roi et la reine partout, des tuk tuks de toutes les couleurs, des temples chatoyants, de l'encens, du baume du tigre (plein et tout le temps), des amis, une sœur, un amoureux, des mobs, de la gastronomie, de la singha  ... Mais aussi des moustiques, de l'eau, de longues (et parfois pénibles) heures de voyage par des moyens de transport divers et variés : c'est un petit inventaire à la Prévert de ces 15 jours au bout du monde !

Morgane

ManuMorgane