Ce matin, on apprécie le calme du jardin de l'hôtel et on y prend un petit café à l'ombre, le temps de finir nos devoirs de blog... En début d'après-midi, on enfile nos chaussures de marche (dur dur les chaussures fermées!) pour partir en balade jusqu'au Savitri Temple, posé sur une colline qui domine Pushkar. Pour changer, on contourne le lac par le bas (la rue principale le contournant par le haut), et, depuis la petite digue que l'on traverse, la vue sur les bâtiments qui l'entourent est magnifique. Normalement, il est interdit de prendre des photos sur les ghats pour ne pas déranger les indiens qui y font leurs ablutions, mais c'est vraiment trop beau et personne n'est dans le lac alors on fait discrètement une petite photo de paparazzi... Pas très réussie d'ailleurs!
En chemin, on croise plusieurs personnes qui veulent nous mettre des fleurs dans les mains en signe de bienvenue.. En fait, c'est une arnaque bien rodée pour nous inviter à nous faire faire une offrande semi-volontaire au lac, et nous la faire ensuite payer très cher! C'est donc les poings fermés qu'on franchit le passage qui mène à l'autre rive.
De l'autre coté du village, on est accueilli par un petit marché très coloré et on se perd un peu avant de trouver la bonne route. En moins de 10 minutes, on se retrouve en pleine campagne puis on commence notre lente ascension sous le cagnard... Au début, les marches sont droites et  modestes, puis la montée se fait plus raide avec un escalier fait de grosses pierres, plus ou moins régulières, et très hautes. Comme on peine un peu (fais quand même très très chaud), on fait quelques pauses en chemin pour admirer la vue sur la ville et le lac. Une fois en haut, on profite pleinement du spectacle, entouré de dizaines d'écureuils qui grignotent en faisant un boucan d'enfer, c'est plutôt rigolo. La vue s'étend à 360° sur l'ensemble de la vallée et, tout d'un coup, un parapente sorti de nulle part nous frôle avant de repartir voler plus loin, il doit bien s'amuser...
Bien entendu, la descente prend deux fois moins de temps que la montée, mais elle est éprouvante pour les genoux! Arrivés en bas, on repasse par le marché et on ne résiste pas, Christophe craque pour une chemise rayée et Marie pour un porte-clef très kitsch.
En fin d'après-midi, on profite à nouveau du jardin pour bouquiner et déguster un délicieux lassi. Un peu plus tard, Christophe teste le massage "ayurvedique" qu'il trouve un peu tonique et très relaxant, mais Marie en est malheureusement privée, faute de personnel disponible... Tant pis, on refera ça ensemble la prochaine fois!
En tout cas, on a vraiment aimé ce village, petite oasis parmis toutes ces villes surpeuplées... Demain on passe la journée dans les transports pour rejoindre Udaipur, à suivre...